La beauté du BIM, c’est sa clarté totale, affirme le responsable BIM d’ISG

25 Juin 2018

The beauty of building information modelling lies in its clarity, says ISG head of BIM, Mark Norton.

La beauté de la modélisation de l’information sur les bâtiments réside dans sa clarté, explique Mark Norton, responsable du BIM à ISG.

Mark a partagé ses réflexions dans le cadre de la table ronde des Nouvelles de la construction, qui a posé la question suivante : le BIM freine-t-elle la construction numérique ?

Le responsable BIM d'ISG a souligné le malentendu selon lequel le BIM n’est qu’un outil logiciel de conception 3D et constitue un des principaux obstacles à surmonter pour que l’industrie adopte et utilise pleinement cette technologie.

Mark insiste sur le fait que les avantages du BIM l’emportent sur les défis – en particulier pour les clients – en soulignant comment les processus fournissent une quantité substantielle d’informations numériques sur le projet qui peuvent être transmises au client une fois le bâtiment ou le bien achevé.

Les clients peuvent utiliser ces données – et les mettre à jour eux-mêmes – pour gérer le bien plus efficacement.

Par exemple, si une unité de climatisation tombe en panne dans le bâtiment d’un client, il peut accéder aux données BIM pour voir quel modèle peut remplacer l’appareil défectueux. 

De plus, les clients peuvent mettre à jour la base de données si des changements sont apportés à leur bien pour s’assurer que toute l’information est exacte.

Les données recueillies par les processus BIM peuvent également assurer la transparence en termes de contrôle de la qualité de la construction et de responsabilité lorsque les normes de construction sont insuffisantes.

« La beauté du BIM est qu’il produit une clarté totale. Vous obtenez une piste de vérification de tout, du berceau à la tombe, pour chaque projet », dit Mark.

Le BIM, c’est ce que l’on en fait, explique Mark : « Il faut entrer et mettre la main à la pâte si l’on veut en voir les avantages. »

« Les gens devraient être plus ouverts d’esprit et tenter des expériences. Si ça ne marche pas, ça ne marche pas, mais je pense que les gens seront surpris des avantages. »

Suivez le lien pour lire larticle complet, « BIM : Is it held back digital construction? », que vous pouvez trouver sur constructionnews.co.uk. Veuillez noter que larticle ne peut être disponible que pour les utilisateurs inscrits.